Espace réservé aux étudiants.

Un espace réservés aux cliniciens.

Partagez vos travaux de recherches.

Un espace public pour tous.

ACT – AFSCC: Actualité 

Les Jeudis de L’ AFSCC : Echanges de pratique en addictologie 

Nous poursuivons les soirées des jeudis de l’AFSCC et nous sommes heureux de vous proposer le jeudi 21 octobre 2021 une soirée d’échanges de pratique en addictologie .

Vous êtes étudiants, médecins, psychologues, thérapeutes ? 

Vous animez des groupes en addictologie ou aimeriez le faire dans le futur 

ou 

Vous êtes intéressés par le thème simplement

Nous vous invitons à nous rejoindre pour échanger nos connaissances et nous enrichir les uns, les autres . 

Celle-ci aura lieu le jeudi 21 octobre 2021 de 20h à 22h sur zoom

Les addictions sont des troubles chroniques qui se caractérisent par une prévalence élevée, de lourdes répercussions biopsychosociales, et un taux de rechute élevé. Partant de là, il semble important de se demander : Comment accompagner au mieux les personnes qui en souffre ?

Cette question est importante pour les thérapeutes exerçant en addictologie, mais aussi pour un grand nombre de thérapeutes travaillant en psychiatrie générale, aux vues des fréquentes comorbidités entre addictions et bons nombres de troubles psychopathologiques.

Cette soirée a pour but de discuter autour de la place que peuvent avoir les thérapies issues des sciences contextuelles (i.e., Thérapie d’Acceptation et d’Engagement, Pleine Conscience, Thérapie Centrée Compassion, Psychologie Positive…) dans l’accompagnement de patients souffrant d’addictions. Elle est dédiée à toutes personnes s’intéressant à ce sujet, indépendamment de son niveau d’expérience dans le domaine.

Cette soirée sera basée sur les lois de l’apprentissage vicariant : elle aura pour but de réfléchir tous ensemble aux principaux défis qui peuvent se présenter lorsqu’on souhaite appliquer les thérapies issues des sciences contextuelles à l’accompagnement de patients souffrant d’addictions et aux différentes manières de les appréhender efficacement.

Inscriptions : 

Vous voulez participer à la soirée et n’êtes pas adhérent , vous pouvez soit adhérer à l’association soit participer à la soirée en payant la somme de 15 euros en suivant ce lien : 

https://www.helloasso.com/associations/afscc/evenements/les-jeudis-de-l-afscc-soiree-echange-addictologie

Vous êtes adhérents : vérifiez bien que votre cotisation est toujours valable 😉 et inscrivez vous gratuitement en suivant ce lien :

https://www.helloasso.com/associations/afscc/evenements/les-jeudis-de-l-afscc-soiree-echange-act-et-addictologie

Vous recevrez le lien zoom par la suite.

Retrouvez nous sur la page Facebook : “ACT – page des amis de l’afscc »

https://www.facebook.com/groups/afsccact

N’hésitez pas à diffuser ce mail autour de vous ! Nous vous en remercions d’avance et vous souhaitons une belle semaine.

Anne MARREZ 

Présidente CA pour l’équipe de l’AFSCC



Le Bureau

Voici les membres du bureau pour l’année 2021.

Anne Marrez

Présidente

Cécile Magne

Trésorière

Caroline Théau

Vice Présidente

Yannick Descharmes

Ancien Président

Déborah D’Hostingue

Secrétaire

Thomas Busigny

Membre ordinaire

Aurélie Crétin

Membre ordinaire

« La compassion, définie comme une sensibilité à la souffrance (de soi pour l’auto compassion ou des autres) et un engagement à la soulager et à la prévenir, est une motivation essentielle. La thérapie fondée sur la compassion nous offre de remettre la souffrance dans un contexte et d’explorer les enjeux associés du point de vue de la psychologie évolutionniste et des neurosciences affectives. Les liens avec les sciences comportementales et contextuelles seront explorés. » Isabelle Leboeuf

Isabelle Leboeuf, Psychologue

« La thérapie d’acceptation et d’engagement (ACT, à prononcer en un mot comme « acte ») repose sur des acquis récents de la psychologie suggérant que des stratégies centrées sur le contact avec le moment présent et l’acceptation de ce qui est éprouvé, pensé et ressenti peuvent utilement compléter les approches classiques visant plus directement des modifications cognitives et comportementales. Ce n’est qu’en acceptant ce que nous ne pouvons pas changer que nous réussissons à dégager les ressources nécessaires pour agir là où c’est possible afin d’orienter notre vie dans le sens des valeurs qui nous sont chères. L’ACT nous apprend à donner à nos pensées et à nos émotions douloureuses la place qui leur revient car elle considère que les efforts pour éviter la souffrance inévitablement liée à la condition humaine jouent un rôle de premier plan dans le développement et le maintien d’un large spectre de psychopathologies. Le but premier de la thérapie n’est pas la réduction des symptômes mais l’augmentation de la flexibilité psychologique afin de favoriser l’engagement dans des actions contribuant à la construction d’une existence riche et pleine de sens… »

Dr Philippe Vuille